paysage de montagne

Chroniques Matriciennes / Épisode VII: L'Art de le Faire

Les Chroniques Matriciennes, c'est notre rendez-vous hebdomadaire, l'occasion de donner la parole à différents contributeurs qui nous partagent leur vision de la crise sanitaire afin de la penser ensemble sous un angle social, sociétal ou historique. Aujourd'hui, Éléonore RIDENT, Responsable Design & Julie MOLINIÉ, Designer Multimédia au sein de Matrice proposent une réflexion sur le rôle de l'art dans la pensée responsable.


Logo Matrice
Matrice

Team @Matrice

Seuls chez nous, nos déplacements extérieurs limités, nous avons réalisé à quel point le lien qui nous lie à l’environnement est fort, originel et qu’il mérite d’être préservé. Pouvons-nous en profiter pour observer et questionner le rythme dangereux de nos sociétés, l’impact des technologies sur la diversité ? Nous est-il possible de soutenir le flux d’innovation permanent sans se soumettre à ses logiques binaires et toxiques ?


S’il faut produire, autant produire juste.

S’il est un enseignement que l’on peut tirer de cette crise, c'est que tout peut basculer. L’idéologie de l’innovation tend souvent à oublier que nos activités ne sont pas sans incidences et que nous ne sommes pas détenteurs d’une place centrale au sein du vivant au regard des autres espèces. À Matrice, nous pensons qu’il est important de soutenir un point de vue décentré, capable de remettre en question nos logiques de pensées. C’est pourquoi il est primordial d’encourager les propositions alternatives, les oeuvres critiques, les pensées spéculatives qui proposent d’autres modèles et sensibilisent aux dissonances insaisissables engendrées par l’évolution de nos modes de vies.


Cela passe par l’Art
.

Si l’individualisme des masses ne permet pas l’individuation de masse, les pratiques créatives de l’art et du design, à la fois autonomes et véritablement impliquées dans le champ social jouent un rôle essentiel dans le soutien de la nature et des cultures. Par leur point de vue décentré et leur capacité de se libérer des logiques habituelles, ils permettent de traiter les sujets avec un regard neuf. L’œuvre, croise les pratiques, réhabilite une histoire ou des traditions oubliées; le design quant à lui propose des solutions non-conformes, revalorise des pratiques laissées de côté. 

Nous disposons donc de clés pour redresser la barre et la crise que nous traversons démontre que les ressources peuvent être mobilisées rapidement, si nous le désirons.


Mais par où commencer ?
  

Pour notre part, nous avons choisi d’organiser plusieurs évènements et de soutenir des projets qui arguent en faveur d’un numérique plus responsable en aidant notre écosystème à prendre conscience qu’il se cache derrière le numérique un réel enjeu environnemental. 

  • Au début du mois de juillet 2019, le micro-festival “Perspectives” donnait la parole à des chercheurs, artistes, entrepreneurs, designers, afin de partager nos visions d’un monde numérique en mutation constante.
    Intelligence artificielle, place des femmes, déconnexion: deux jours de réflexion, de discussions, d’ateliers, destinés au plus grand nombre.   

  • A l’occasion d’un “Green Hacking Day”, en décembre dernier, Matrice a invité les startups à réfléchir à leur projet sous l’angle nouveau de l’écoconception lors d’une journée co-organisée avec un groupe d’étudiants du Master Innovation et Transformation Numérique de Sciences Po.
    Objectif: sensibiliser les entrepreneurs à leurs impacts et les amener à trouver de nouvelles solutions.

  • Dans le cadre du salon “Change Now”, ayant eu lieu au Grand Palais fin janvier dernier, Matrice a organisé avec Paris&Co plusieurs sessions de formation auprès de startups internationales. Portées sur l’évolution des business models dans une économie circulaire, l’impact du numérique sur nos comportements et sur l’environnement.
    Ces sessions ont amené les startups présentes à prendre du recul sur leurs pratiques et leur potentiel d’amélioration. 

  • Plus régulièrement, nous intervenons auprès des équipes et des startups que nous accompagnons pour les aider à concevoir leurs produits et services de façon circulaire. Nous les aidons à prendre conscience de leur environnement, à agir au sein d’un écosystème diversifié et à anticiper les impacts de leurs créations sur le long terme. 

Aussi dans notre communication, avons-nous choisi d'adopter une stratégie de contenus mettant en avant notre communauté d’entrepreneurs et soutenant les initiatives sociales et environnementales tout en limitant notre contenu vidéo, en redéfinissant le traitement de nos images (la HD, énergivore a cédé sa place à la bichromie sur nos réseaux sociaux ainsi que sur nos documents de présentation) et en évitant le partage de pièces-jointes au profit de liens partagés. 


Les discours alarmistes ne suffisent pas à construire un futur meilleur.

Il est nécessaire que chacun d’entre nous agisse, à son échelle, sans attendre du système qu’il dicte les directions à prendre. Le conformisme annihile la diversité nécessaire au développement d’écosystèmes résilients, capables de subvenir à ses besoins de manière autonome. Intéressons-nous aux pratiques alternatives car elles peuvent permettre de se renouveler, d’imaginer des solutions originales et plus respectueuses du vivant. Le numérique concentre aujourd’hui la réponse à de nombreux problèmes mais si la prochaine crise que nous vivions était celle du numérique ?


Julie MOLINIÉ & Éléonore RIDENT


À lire aussi >>> Chroniques Matriciennes / Épisode VI: Invisible, l'impact du numérique ?

Populaires en ce moment

Newsletter

Recevez notre newsletter mensuelle pour être au courant de notre actualité et ne manquer aucun événement.