LaborIA, et si l'on s'interrogeait sur les effets de l'IA sur le travail ?

Depuis le mois de novembre 2022, Matrice opère le LaborIA.

Il s’agit d’un programme de recherche initié par le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et Inria visant à construire une vision terrain pour mieux cerner l’intelligence artificielle et ses effets sur le travail, qu’elle vient profondément transformer.

En effet, selon les cas, elle modifie les modalités de prise de décisions, fait évoluer les relations humaines, change ce qui fait sens dans un métier, modifie les systèmes de reconnaissance…

Pour permettre aux organisations de comprendre et d’anticiper ces transformations, Matrice développe différents axes de travail :

1 // Matrice opère et anime des temps de formation permettant aux organisations participantes de :

  • Appréhender les enjeux de l’intelligence artificielle et anticiper les impacts sur l’emploi et les compétences ;
  • Formaliser des projets de mise en place de systèmes d’intelligence artificielle et en évaluer les impacts sur les travailleurs et les organisations ;
  • Encapaciter leurs responsables à analyser et à outiller une situation de déploiement de systèmes d’intelligence artificielle pour en limiter les impacts négatifs et pour optimiser leurs adoptions par les travailleurs.
  • Ces temps de formation sont à destination de toute organisation, acculturées ou non à l’intelligence artificielle et sont adaptables en fonction des besoins des organisations partenaires.

Quand ? De juin à décembre 2023

? A l’atelier Barillet, au sein des locaux de Matrice ;

Tarif ? 500€ par participant pour une journée de séminaire (les séminaires sont en partie financés par l’enveloppe publique dédiée du programme)

2 // Matrice a vocation à conduire des investigations terrain pour d’analyser la façon dont le travail, au sens large, est impacté par le déploiement de systèmes d’intelligence artificielle.

Ce dispositif vise à mieux comprendre les mécanismes en jeu dans le processus d’appropriation des systèmes d’intelligence artificielle par les travailleurs en s’intéressant tout particulièrement aux notions de surveillance, d’autonomie, de désengagement relationnel, de responsabilité, d’identité professionnelle et de désengagement relationnel. L’ambition de ce travail de terrain est donc de renforcer et de valider une matrice analytique de l’implication des systèmes d’intelligence artificielle sur le travail. Cette matrice peut finalement s’apparenter à un outil de notation pour qualifier, évaluer et accompagner la construction sociale de la confiance entre un SIA et ses utilisateurs au sein d’un métier, dans une organisation. Elle se présente comme un outil de « dérisquage » de la construction de la confiance, en attirant l’attention sur des points des vigilance identifiés lors du déploiement de systèmes d’intelligence artificielle.

Quand ? De septembre 2022 à décembre 2023, durée à estimer d’un commun accord avec l’organisation partenaire ;

Où ? Au sein des locaux de l’organisation partenaire ;

Tarif ? Programme de recherche entièrement financée, aucune participation n’est nécessaire.

——————————————————————————————————–

Vous êtes intéressé pour participer à l’une de ces études ? Alors n’hésitez pas à vous inscrire !

Populaires en ce moments

Vivons une relation épistolaire 2.0

  • des appels à candidatures pour rejoindre nos programmes
  • des offres d’emploi
  • des informations pour améliorer son impact
  • et bien d’autres surprises encore !