Interactions créatives (design, art, artisanat, culture, mode) Protection et liberté (défense, sécurité, souveraineté) Média lab (journalisme, édition, média, presse) Cadre de vie et bien-être (médecine, santé, urbanité habitats, tourisme) Nouvelle République des lettres (recherche, savoirs, et technologies de l'esprit) Nouvelles industrialisations (nano technologies, conquète spatiale, mutations matérielles) Finances nouvelles (affaires, commerce, finances, fiscalités, investissement) Trajectoires professionelles (emploi, travail, mobilité) Jeux de forces (géopolitique, relations internationales, nations et territoires) Numérique et nouvelles intelligences (robotique, IA, VR, blockchain, algorithmes, etc.) Etat augmenté (gouvernement, politique, oeuvres citoyennes, intérêt général) Révolution verte (energie, environnement, transports...) MATRICE Art & Confiance Smart-Cities Lab'Retraite Marine Systèmes CPA Droit du travail Éducation Autisme & Santé & Numérique Intelligents

En s'associant avec le groupe Thales,la Marine Nationale propose depuis 2 ans aux étudiants de relever un défi en matière de création numérique, de gestion de big data et de production d'algorithmes.

SAISON 1 (2017)

La premiere édition de la Matrice Marine s'interrogeait sur la façon d'élaborer un système de détection d’anomalies et d’aide à la décision à partir du traitement d'une masse complexe et variée de sources ouvertes de données ?

SAISON 2 (2018)

La deuxième édition de la Matrice Marine consistera à imaginer et proposer des solutions collaboratives de partage destinées à nourrir un cloud de situation maritime entre tous les usagers de la mer.

PARTENAIRES

ÉCOLE

Les projets de la saison 1

ORIZON (saison 1)

Identification automatisée des navires grâce à des réseaux de neurones

Cette équipe propose à la Marine nationale d’alimenter sa propre base de données à partir de la reconnaissance d’images issues des caméras des ports. En effet, au-delà des données issues du signal des bateaux (AIS), rien ne remplace la confirmation visuelle.

La solution capte les flux des caméras portuaires et entraîne une technologie de reconnaissance d’images et de classement d’information pour comprendre la situation maritime et reconnaître frégate, porte-avion, sous-marin, et autres bâtiments.

Grâce à un réseau de neurones développé en open-source, ORIZON analyse les vidéos issues de caméras IP et rend les résultats visualisables grâce à une interface utilisateur dédiée. La présentation des objets détectés et classifiés est restituée sous forme de galeries, de listes et de graphiques.

DELPHI (saison 1)

Détecter les anomalies et mieux appréhender les comportements suspects en mer

La situation en mer peut parfois être très complexe et les données multiples (caméras embarquées, radars, AIS, images satellites etc.).

L’interface DELPHI propose à l’équipage de paramétrer le niveau d’importance des alertes, selon la zone géographique, la mission des bateaux et les tâches qui leur ont été confiées. En effet, scruter la piraterie ou le trafic de marchandises suppose de ne pas traquer les mêmes comportements. Aussi, il faut pouvoir pondérer les données compilées pour faire apparaître ce que l’on souhaite.

L’algorithme de traitement des données que propose DELPHI permet d’automatiser un maximum d'analyses "classiques" dans la tenue de situation maritime et de construire une architecture ouverte afin d'évaluer la situation, les alertes, et d'intégrer de nouveaux modules d'analyse pour aider les marins à hiérarchiser l’information et ainsi à réagir plus vite en cas de danger.

Les projets de la saison 2 arrivent bientôt !